KENYA_ Voyage safari de luxe sur mesure_OlDonyoWuas_DanaAllen_Oct09_197IL032014

KENYA

PARC NATIONAL AMBOSELI

KENYA - Amboseli_Tortilis Camp - Safari - Elephants IL032014Célèbre pour ses grands troupeaux d’éléphants, qui depuis plus de 40 ans font l’objet d’études par le « Amboseli Elephant Reserach Project » et ancien terrain de chasse d’Ernest Hemingway, le parc national d’Amboseli et les ranchs maasaï environnants se trouvent à l’abri du plus haut sommet d’Afrique – le Kilimandjaro, et offrentdes paysages figurant parmi les plus beaux cadres naturels du Kenya. Les marais alimentés par la fonte des neiges du Kilimandjaro abritent des hippopotames et des oiseaux exotiques ainsi que des gazelles, girafes et zèbres à profusion, avec des groupes d’hyènes.

CHYULU HILLS

KENYA, Chyulu Hills, Ol Donyo Lodge, Girafs IL032014Située à 190km au sud-est de Nairobi, la chaîne de montagnes Chyulu Hills est couverte de forêt dense, de cheminées volcaniques et de coulées de lave. Contrairement aux parcs nationaux qui la bordent (Amboseli et Tsavo), Chyulu attire très peu de visiteurs et n’est peuplée que d’une poignée de villages maasaï. La région préserve donc un réel sens de la nature sauvage.

Un safari haut de gamme au Kenya devrait assurément inclure un séjour dans cette région. Les voyageurs en quête d’une véritable expérience dans une nature intacte trouveront leur compte en s’adonnant à de superbes randonnées aussi bien pédestres qu’équestres et l’interaction avec la communauté Maasaï est particulièrement riche.

Pour ceux qui s’intéressent à la spéléologie, Léviathan dispose du quatrième plus long système de tunnels de lave du monde, avec 12,5 km de passages.

PLATEAU DE LAIKIPIA

Le plateau de Laikipia est bordé par le massif des Aberdares au sud, le Mont Kenya (5,199 m) au sud-est, la vallée du grand Rift à l’ouest et marque la frontière avec les étendues désertiques du Nord. Deuxième région après le Massaï Mara en termes de nombre de safaris, il possède également la plus haute concentration d’espèces menacées en Afrique de l’Est. KENYA THE SAFARI COLLECTION | Solio lodgeCette région faiblement peuplée est aujourd’hui un lieu de conservation où communautés locales et ranchs privés travaillent de pairs et pratiquent l’écotourisme. Les lodges luxueux sont de véritables havres de paix où vivre dans le cadre d’un safari… un séjour qui vous paraîtra trop court!

Des dizaines de communautés et de concessions privées recouvrent le plateau et travaillent à démontrer que les humains peuvent vivre en harmonie avec la faune. Un vaste mouvement de conservation a pris forme au début des années 1980, quand un peu plus de 2 000 ha de terres furent réservés pour créer le sanctuaire Ngare Sergoi Rhino. Ce sanctuaire à but non lucratif s’est largement agrandi (62 000 ha) pour finalement devenir le Lewa Wildlife Conservancy en 1995. Grâce à la protection et à la gestion des espèces en voie de disparition, l’initiation et le soutien de la conservation communautaire, les programmes de développement et l’éducation des régions voisines sur la valeur de la faune, Lewa est devenu modèle phare au Kenya pour la conservation de la faune sur des terres privées et son écotourisme à faible impact.KENYA_Saruni Samburu - zèbres de grévy IL032014

On retrouve une importante population d’animaux y résidant tels que les éléphants, gazelles de Grant, grands koudous, impalas, buffles, élans du Cap, cobs, zèbres de Grévy et zèbres de Burchell, gérénuks, girafes réticulées, rhinocéros noirs et rhinocéros blancs… sans toutefois oublier les guépards, lions et léopards. C’est une région privilégiée pour faire la rencontre d’ethnies maasai et samburu, mais aussi Pokot et Turkana.

RÉSERVES NATIONALES SAMBURU, SHABA ET BUFFALO SPRINGS

Samburu et les réserves nationales adjacentes de Buffalo Springs et Shaba sont caractérisées par un climat chaud aux plaines semi-arides. Mais, c’est aux abords de la rivière Ewaso Ngiro que l’on y observe les plus beaux paysages qui rendent cette région si unique : oasis de palmiers doums et d’acacias, marécages saisonniers, couloirs forestiers, le tout, sur fond de terre ocre et le bleu puissant du ciel…

Saruni Samburu, rivière Ewaso Ngiro

C’est indéniablement à Samburu que vous aurez le plus de chance d’observer des léopards, notamment dans les forêts longeant la rivière. Cette dernière est d’ailleurs fréquentée par de nombreux hippopotames et crocodiles.

L’ensemble des réserves est un vrai paradis pour l’observation des autruches de Somalie, zèbres de Grévy, gérénuks, oryx Beisa et girafes réticulées, en plus d’y héberger de nombreux félins. De grandes familles d’éléphants se rassemblent aux abords de ​​la rivière Ewaso Ngiro pendant la saison sèche.

Compte tenu de son éloignement, il est tout de même surprenant de constater que c’est peut-être la réserve la plus congestionnée par les minibus en Afrique de l’Est. Il faut donc jouer d’ingéniosité pour la découvrir en toute confidentialité.

LA RÉGION DES LACS

La Vallée du Grand Rift, qui traverse le Kenya du nord au sud, a donné naissance à des plaines parsemées de magnifiques lacs d’eau douce ou saline qui font de cette région un lieu unique. Il n’y a pas que les amateurs d’ornithologie qui trouveront plaisir à découvrir les espèces d’oiseaux… Les quatre lacs majeurs de la vallée sont : Naivasha, Nakuru, Bogoria et Baringo.

Hippopotame lac Naivasha, Kenya Le lac d’eau douce Naivasha, dont la superficie varie selon la saison sèche (114 km²) ou des pluies (jusqu’à 991 km²), est un véritable paradis ornithologique. C’est un sanctuaire où viennent nicher de nombreuses espèces et l’on y observe notamment des ibis, des hérons, des tisserins et des aigles pêcheurs. Le lac est entouré de riches forêts d’acacias où l’on retrouve antilopes, girafes, buffles, singes, hippopotames…

Juste à côté, le Parc national de Hell’s Gate est l’un des seuls parcs nationaux où l’on peut effectuer un safari à pied au Kenya. Son intérêt tient avant tout à son activité volcanique et au paysage grandiose qu’il a forgé : gorges et canyons, sources d’eaux chaudes, geysers, fumée de soufre, cascade, grottes et cavités… KENYA_parc national Nakuru rhinocéros blancs IL032014Le lac alcalin Nakuru est un autre paradis pour les oiseaux, avec plus 450 espèces différentes, mais surtout des flamants roses.

Nakuru est également un parc national et un sanctuaire pour les rhinocéros blancs et noirs, qui trouvent refuge aux abords du lac. L’endroit est aussi idéal pour voir léopards, antilopes, girafes de Rothschild et hippopotames dans un paysage pittoresque et varié : acacias jaunes, forêts d’euphorbes.

KENYA Naivasha Loldia house Grande Valley flamants roses IL032014Le lac Bogoria, salé, s’étend sur 32 km² et a une profondeur de 5 à 8 m. Sa véritable particularité reste sans conteste ses geysers et sources d’eau chaude localisés dans sa partie sud : des vapeurs d’eau et fumerolles sortent de la roche, et des colonnes d’eau jaillissent à plus de six mètres… un spectacle résolument grandiose.

D’autant plus que des millions de flamants roses auraient temporairement migré du lac Nakuru au lac Bogoria, laissant derrière eux quelques centaines de flamants, en raison d’une réduction de leur approvisionnement alimentaire.

Une volonté d’aller hors des sentiers battus?

KENYA Lac Baringo, Tribu Njemps IL032014Alors, partez à la découverte du lac Baringo. Ce lac d’eau douce, qui s’étend sur 168 km² et atteint 12 m de profondeur, est encerclé de montagnes, parsemé de treize îles et est habité par des hippopotames, des crocodiles ainsi que des varans. Les poissons y abondent et attirent surtout des oiseaux aquatiques — aigles pêcheurs, hérons, pélicans, cormorans. Plus de 500 espèces d’oiseaux résidents et migrateurs en font un autre paradis des ornithologues.

Ce site à la géothermie active est une région encore très préservée et méconnue des visiteurs. Une balade en bateau jusqu’à l’île Ol Kokwe permet d’aller à la rencontre de la tribu  Njemps, peuple qui vit de son élevage et de la pêche.

RÉSERVE NATIONALE MASAI MARA & SES ZONES DE CONSERVATION

Bien que célèbre, à juste titre pour la migration des gnous et en particulier pour les spectaculaires passages de la rivière Mara remplie de crocodiles, le Masai Mara a tellement plus à offrir aux amateurs de safari. Elle regorge d’une faune résidente observable à l’année, avec les félins au premier plan (ce n’est pas une surprise d’apprendre que la réserve a longtemps servi de cadre à la BBC pour produire les épisodes télévisés de la série documentaire animalière Big Cat Diary).

Alors que sa popularité attire des milliers de visiteurs chaque année, de nouvelles zones de conservation se créent en périphérie de la réserve nationale et pratiquent une politique stricte de limitation du nombre de lits, afin d’assurer le visiteur qu’il vivra une expérience safari des plus épiques en se rendant au Masai Mara.

Retour en haut