shutterstock_374172481

Le Bhoutan – au pays du Bonheur National Brut

Bienvenue au pays du Bonheur National Brut — là où l’économie est mesurée sur les valeurs spirituelles du bouddhisme.

Au Bhoutan, les fêtes religieuses sont très nombreuses et sont des rituels. Elles portent différents noms selon leurs types, les plus connues étant les Tshechu qui sont des fêtes en l’honneur de Guru Rinpoché. Les plus populaires prennent place à Paro, Thimphu et Punakha.

Elles commémorent un de ses hauts faits qui auraient tous eu lieu un dixième jour, ce qui est la signification du mot tshechu, bien que tous les Tshechu ne se tiennent pas, dans la pratique, un dixième jour. Tous les dzong chefs-lieux de district et un grand nombre de villages ont un Tshechu annuel qui attire les paysans des environs. 

Les Tshechu ont lieu plusieurs jours d’affilée, entre trois et cinq jours selon les endroits, pendant lesquels ont lieu des danses bien déterminées à contenu religieux. Elles sont exécutées soit par des moines, soit par des laïcs, soit par des gomchen (ermite du bouddhisme) et leur répertoire est pratiquement partout le même.

D’autres fêtes se terminent par un wang, une bénédiction verbale collective donnée par un religieux. Parfois, le wang est appelé mewang ce qui veut dire «bénédiction par le feu», et les participants sautent par-dessus un feu qui brûle leurs impuretés de l’année.

Dans certains dzong importants, deux grandes fêtes ont lieu annuellement : une Domchoe qui comprend généralement des danses et qui est dédiée à Gompo (Mahakala) ou Palden Lhamo (Mahakali), les grandes divinités protectrices des Drukpa, et un Tshechu dédié à Guru Rinpoché.

PARO

voyage-au-bhoutan-paro-festival

Le tsechu Paro est très populaire et s’échelonne sur quatre jours de cham (danse rituelle) dont les danseurs portent des costumes spectaculaires faits de soie jaune et décorés d’ornements en os ciselé. Pour certaines danses ils doivent porter des masques qui peuvent représenter des animaux, des divinités terribles, des squelettes ou des manifestations de Guru Rinpoche. Cette manifestation se couronne parla vénération d’une immense thangka en applique qui représente Guru Rinpoché et ses huit manifestations.

THIMPHU

mm858 Como Hotels and Resorts - Uma Paro- Bhutan

Le Tsechu qui prend place à Thimphu est l’un des plus grands du Bhoutan. Il met à l’avant-plan des danses traditionnelles significatives exécutées par des moines et des laïcs portant des masques et des costumes aux couleurs vibrantes. Tout aussi importants sont les Atsaras, les hommes déguisés en clowns, qui recueillent l’argent de la population locale qui se rassemble par milliers, en échange de la protection contre les mauvais esprits pour l’année à venir. Il se déroule dans la cour centrale de l’impressionnant Thimphu Dzong (monastère-forteresse bouddhiste) et offre une excellente occasion de voir les habitants rassemblés dans leurs plus beaux Gho et Kira (costumes traditionnels) dans une célébration de leur culture et de la foi.

Ce festival est non seulement un spectacle merveilleux, mais c’est aussi la chance de découvrir l’ancienne culture vivante du Bhoutan dans une tradition qui remonte au 17e siècle

PUNAKHA

Voyage au bhoutan-temple-punakha-dzong-tcb-800x500-7

Punakha, cette ancienne capitale du royaume (1962) mais toujours résidence d’hiver du roi, se campe au creux d’une vallée qui jouit d’un microclimat favorable à la croissance de rhododendrons, magnolias, lauriers et figuiers.

Elle est l’hôte du Domchoe Punakha. Cet événement unique, qui a lieu le premier mois de l’année lunaire, se termine par une Serda, une procession superbe pendant laquelle est rejoué, par des centaines de guerriers costumés, un épisode de la guerre contre les Tibétains au XVIIe siècle. S’ensuit un Tsechu qui se déroule pendant trois jours.

Planifier son voyage en fonction de faire coïncider l’un des Tsechu est une excellente idée afin de découvrir la culture encore bien vivante et sagement conservée du Bhoutan et obtenir un aperçu de son histoire imprégnée de folklore et de la mythologie bouddhiste. Les manifestations de tels événements démontrent à quel point les Bhoutanais ont su rester en contact avec leurs racines et leurs traditions.

hotel

Retour en haut