Bhoutan voyage sur mesure réservez un hôtel

Le BHOUTAN – Au pays du dragon tonnerre : Quels hôtels choisir?

BONS PLANS

AMANKORA

Amankora, qui signifie en sanskrit « paix » et « pèlerinage » dispose d’une série de cinq lodges à travers les vallées centrales et occidentales du Bhoutan : Paro, Thimphu, Punakha, Gangtey et Bumthang.

Chacun d’eux est doté d’un SPA qui prodigue à ses hôtes des soins et des massages dans une sérénité absolue… fidèles à la philosophie Aman. Dès que l’on met les pieds dans la réception, l’accueil est des plus chaleureux et les effluves de l’encens s’emparent de notre esprit et nous enveloppent d’un sentiment agréable de réconfort. Les ingrédients utilisés sont fabriqués à base de végétaux. Le Spa s’efforce de vous faire vivre une expérience unique bhoutanaise par tous les sens… c’est divin!

Toutes les chambres des cinq lodges sont aménagées de façon identique à quelques différences près.

UMA by COMO

Uma by COMO vous offre un aperçu fabuleux de ce royaume himalayen profondément bouddhiste. Deux complexes hôteliers, l’un à Paro et l’autre à Punakha — s’unissent pour vous proposer une expérience doublement inégalable au travers de laquelle vous découvrirez les multiples facettes de l’énigmatique « terre du dragon tonnerre ».

.

À DÉCOUVRIR

À THIMPHU

Bhoutan Amankora Thimphu

De par sa proximité avec la capitale, Amankora Thimphu permet de profiter des attraits de la ville tout en séjournant dans un havre de paix.

Une retraite paisible inspirée de l’architecture des dongs, l’Amankora Thimphu  se situe dans une vallée escarpée, entourée de montagnes boisées parsemées de monastères et de temples centenaires. Les espaces de vie communs (salon et salle à manger) disposent de hauts plafonds et d’une terrasse extérieure, où l’on peut prendre ses repas, et qui offrent une vue magnifique sur un cours d’eau et une forêt de pins bleus.

Vous pourrez feuilleter une sélection de livres sur le Bhoutan et l’Himalaya dans la grande bibliothèque et fouiner à la boutique dans une belle collection de textiles bhoutanais, d’objets d’art et de bijoux.

Deux bâtiments abritent un total de 16 suites construites de boiseries et de murs brun chocolat. Un Bukhari – poêle à bois — irradie une douce chaleur qui enveloppe rapidement la pièce.
Au cœur de la salle de bain spacieuse est posée une baignoire gainée de terrazzo qui offre des vues magnifiques sur la forêt environnante.

À découvrir

  • S’immiscer dans la grande procession circulaire des pèlerins autour du Memorial Chorten et actionner les immenses moulins à prières qui se situent à l’entrée.
  • L’école d’arts traditionnels où vous voyez les étudiants à l’œuvre : sculpture, dessin et peinture traditionnelle, tissage, broderie, travail du bois…
  • Le marché hebdomadaire qui est l’événement le plus important de la semaine pour les Bhoutanais.
  • Le Dzong de Thimphu (Tashichoedzong) qui est le siège du gouvernement, séduit par ses proportions harmonieuses et la majesté qu’il dégage.
  • Pour se dégourdir le mollet, quelques randonnées d’un jour sont possibles autour de Thimphu : rejoignez le couvent des nonnes de Trashigang ; l’une des plus prisées est celle qui conduit au monastère de Phajoding (3700 m d’alt.). Les plus courageux pourront entreprendre la route qui relie Thimphu à Punakha.

.

À PARO

Le Amankora Paro (2 250 m)

Bhoutan Amankora Paro

Niché parmi une forêt de conifères, Amankora Paro contraste de par son charme rustique et son design contemporain, avec des murs en pisé et ses intérieurs lambrissés de bois qui donne à l’ensemble une ambiance chaleureuse. Dans le salon, les fenêtres qui s’étirent du sol jusqu’au plafond laissent découvrir des vues spectaculaires sur les ruines du XVIIe siècle du Drukyel Dzong et ses sommets enneigés.

24 Suites sont réparties dans 6 pavillons construits en pin.

Le Uma Paro

Bhoutan Umaparo by Como hotel

Composé de 18 chambres et 3 villas, dont une qui est majestueuse. La sobriété des intérieurs a été accentuée par le travail d’artisans locaux, tandis que le restaurant de l’hôtel, « Bukhari », fait partie des préférés de la famille royale.

La majestueuse Villa COMO (300sq m/3,229sq ft) se compose d’une chambre avec un lit king et d’une chambre avec 2 lits jumeaux (pouvant être rassemblés pour former un lit king size), d’un séjour offrant des vues panoramiques de la Vallée de Paro, d’une baignoire extérieure en pierres chaudes, d’une salle de traitement spa privée et d’un patio extérieur avec foyer ouvert. La villa offre les services d’un majordome personnel.

À découvrir

  • L’ascension jusqu’à Taktsang dit « la tanière du Tigre » fait souvent le but et le clou d’un voyage au Bhoutan. En fait, le lieu se compose d’un complexe de quatre temples. C’est l’un des lieux de pèlerinage les plus importants de l’Himalaya. Il faut prévoir environ 2 heures de marche sur un sentier balisé à travers une forêt de chênes et de rhododendrons pour atteindre un premier palier à 2900 mètres d’où la vue sur les temples est extraordinaire. Puis la seconde partie (plus à pic et vertigineuse) du parcours grimpe à travers une forêt dont les arbres sont envahis par du lichen. Le temple blanc accroché à la roche noire apparaît derrière les drapeaux de prières multicolores.
  • Le dzong de Paro (Rinpung dzong) est aujourd’hui le siège de l’administration de Paro et abrite également une communauté monastique d’environ 200 membres. On y accède en franchissant un superbe pont en bois couvert de bardeaux et flanqué de deux bâtisses de garde.
  • Le musée national (Ta dzong) qui est logé dans l’ancienne tour de guet du dzong de Paro, contient des œuvres d’art et des objets artisanaux usuels, des animaux empaillés, des costumes & tissus traditionnels, des armures et des timbres. Ce qui permet de se faire une idée de la richesse culturelle et écologique du Bhoutan. La galerie des thangka permet de s’initier à la complexité de l’iconographie bhoutanaise.
  •  La vallée de Ha (2 700 m) est ouverte aux touristes depuis seulement 2004. Cette région couverte de forêts se situe près de la vallée de Chumbi au Tibet. Elle possède deux temples fameux, le Karpo lhakhang et le Nagpo lhakhang. Amankora propose des randonnées dans cette vallée aux paysages majestueux.

.

À PUNAKHA

La vallée de Punakha est reliée à celle de Thimphu par le col de Dochu à (3 050 m) et est étroitement liée à des occasions mémorables de l’histoire du Bhoutan. Elle a servi en tant que capitale du pays de 1637 à 1907 et la première Assemblée nationale y a été organisée en 1953.

Le Amankora Punakha (1 350 m)

Bhoutan Aman Punakha

Le lodge Amankora est une ancienne ferme traditionnelle, construite par un Je Khenpo et rénovée, par lequel on y accède en traversant un pont suspendu qui enjambe la rivière Mo Chu. Seulement 8 suites composent ce lodge intime et typique au design identique à l’Amankora Paro, avec cheminée traditionnelle dans la chambre et grande salle de bain ouverte. Le service de son personnel est avenant et personnalisé.

Le Uma Punakha

Bhoutan Uma Punakha Como hotel

L’intime Uma Punakha – à cinq heures de route de Paro – est situé dans une des vallées les plus sacrées du Bhoutan. Chacune des onze chambres offre une vue imprenable de la vallée et de la rivière Mo Chu qui serpente au milieu des rizières en terrasse et des vergers.

Le Refuge COMO Shambhala d’Uma Punakha  est niché dans le calme, au sein d’une clairière, proche de l’hôtel et offre des vues imprenables sur la vallée. Il propose un éventail de traitements holistiques d’inspiration asiatique dont notamment des massages uniques, des soins pour le visage et des thérapies corporelles.

  • Deux salles de soins
  • Pavillon réservé aux bains aux pierres chaudes
  • Thérapies holistiques d’inspiration asiatique et développées par COMO Shambhala, incluant la réflexologie, l’Âyurveda, des massages et soins du visage

À découvrir

  • Le dzong de Punakha est un incontournable à tout voyage au Bhoutan. Il est érigé au confluent des rivières Pho Chu (le père) et le Mo Chu (la mère) tel un gigantesque navire. On y accède par un pont couvert. Puis une volée de marche en pente raide mène au porche. Il comporte 21 temples dont le plus grand est la salle d’assemblée des moines. Les dimensions de l’ensemble, les piliers, les peintures qui représentent les douze principales étapes de la vie du Bouddha et les différentes statues (Guru Rinpoché, le Bouddha Sakyamuni…) témoignent de l’excellent niveau artistique des artisans bhoutanais.
  • Pendant les six mois froids de l’année, il est habité par les moines qui y migrent de Thimphu, fidèles à une ancienne coutume.
  • Sur la route de Thimphu vers Punakha, faites un arrêt au temple de Chime. Celui-ci fut béni par le célèbre « fou divin » Drukpa Kunley qui y avait bâti un chorten. C’est un lieu de pèlerinage fréquenté par les femmes qui ne peuvent avoir d’enfants. Une courte marche à travers les champs permet d’y accéder et est très agréable.
  • Les randonnées faciles au départ de l’hôtel, qui vous conduisent dans des villages joyeux, à travers une campagne bucolique… c’est plein de charme!

.

DANS LA VALLÉE DE PHOBJIKA & GANGTEY GOMPA

Phobjika est l’une des rares vallées glaciaires du pays, dont le fond est marécageux. De l’autre côté du col qui domine la vallée, c’est le domaine des bambous nains de haute altitude, la nourriture favorite des yaks. La très rare grue noire, qui est l’un des oiseaux emblématiques du pays, y élut domicile de fin octobre à fin mars.

Le Amankora Gangtey (2900 m)

Bhoutan voyages sur mesure man Gangtey hotel

Les huit suites offrent un cadre des plus confidentiels, offrant ainsi un lieu qui se prête bien au ressourcement.

 À découvrir

  • Phobjika est la terre d’élection des grues à col noir qui y émigrent du plateau tibétain, de fin octobre à fin mars. On peut donc les observer à cette période et tout apprendre en visitant le « Crane Observation and Education Centre ».
  • Le monastère de Gangtey, perché sur une petite colline qui émerge du fond de la vallée, se pose au cœur d’un village peuplé en majorité par les familles des cent quarante gomchen (les religieux laïcs) et qui s’occupent du monastère.
  • Des randonnées de quelques heures à travers les villages de la vallée.

.

À TRONGSA

C’est une étape importante qui relie le Bhoutan occidental aux vallées du Bumthang. Le paysage de Trongsa est spectaculaire. Son dzong adossé à la montagne est visible à des kilomètres et domine la route du sud et de l’ouest.

À découvrir

  • Le Trongsa dzong (2 200 m), qui domine une gorge de ses 500 mètres, est des plus imposants. Il se compose de plus de 25 lhakhangs (temples) et son architecture complexe est des plus étonnantes.
  • Le plus joli musée du pays (The Tower of Trongsa Museum) qui est installé dans l’ancienne tour de guet – le Ta dzong —, à 50 m au-dessus du dzong comprend onze étages : habits royaux des différents souverains, et les objets leurs ayant appartenu, la pièce dédiée aux danses sacrées qui explique ce qu’est un tsechu… et la vue du haut de la tour sur la vallée est époustouflante.

.

DANS LES VALLÉES DU BUMTHANG (entre 2 600 et 4 000 m)

C’est un paradis pour les marcheurs, car les quatre vallées sont assez plates, les pentes relativement douces, et il y a beaucoup de petits hameaux, ce qui permet une approche de la vie en région rurale.

Partagez un repas en compagnie de moines bouddhistes, explorez les petits villages traditionnels de Shingkhar et déambulez dans la vallée de Ura à travers les pâtures et les champs.

Le Amankora Bumthang

Bhoutan voyages sur mesure Bumthang

Le lodge, qui offre des vues sur le palais de Wangduchoeling, se campe dans un verger paisible où les moines déambulent paisiblement. Il se compose de 16 suites situées dans quatre bâtiments à deux étages. Chacun d’eux dispose de deux suites au rez-de-chaussée et deux à l’étage supérieur. Les suites sont identiques aux autres Amankora : lambris, un Bukhari traditionnel, un lit king, salle de bain avec douche parapluie, double vasque et une méridienne.

À découvrir

  • Le palais de Wangduchoeling, lieu de naissance du premier roi, abrite des moines et de magnifiques peintures d’origine.
  • Le dzong de Jakar est sis sur une petite crête tout en haut du village. De taille plus modeste que ceux énoncés jusqu’à présent, le dzong de « l’oiseau blanc » dégage une certaine élégance.
  • Le Jakar lhakhang, fondé en 1445 est l’un des plus anciens temples de Bumthang et il renferme de belles peintures.
  • Le monastère de Tamshing revêt une importance considérable si ce n’est qu’il est construit à l’endroit où Guru Rimpoché médita appuyé contre un rocher pour subjuguer le démon local. Il renferme des peintures qui sont d’un intérêt extraordinaire pour l’histoire de l’art et de la religion.
  • Des belles randonnées faciles et accessibles à travers forêts et prairies. C’est l’occasion rêvée d’observer le quotidien dans les villages ruraux et de faire de belles rencontres.
  • Bumthang est reconnu pour ses fameux tsechus.

Quand partir:

Le printemps et l’automne sont tout indiqués pour faire coïncider un festival tsechu.

Le trekking aura la part belle en mars, avril, mai et octobre, novembre.

La mousson sévit de juin à août mais les amateurs de rafting s’en donneront à cœur joie.

Retour en haut