PASSION NOMADE-BOTSWANA-Kahalari Plains Camp-Mike Myers

Réserve centrale du Kalahari

Ici, le visiteur retrouve dame nature sauvage : les grandes plaines d’herbacées parsemées de touffes d’acacia, le bush arbustif dense et les vallées fossiles aux salines couvertes de végétation colorée offrent autant d’habitats à une faune sauvage étonnamment abondante, en dépit de l’aridité de la région.

Deception Valley

Située dans la section nord de la réserve, présente les paysages les plus marquants de la réserve.

La flore
Les paysages sont arides, mais loin d’être désertiques. La flore des salines est particulièrement colorée, dans les tons de rouges et jaunes, du fait de son adaptation à la forte concentration de sels minéraux.

En été austral, les ciels y sont impressionnants lorsque les orages tropicaux constituent de véritables montagnes sur le paysage plat de la région.
En hiver austral, sous les ciels tout bleus, tachetés de quelques nuages isolés, les paysages révèlent leur douceur. Le relief n’est pas exactement plat : des pentes légères témoignent de vallées fossiles, dont celles des quatre grandes rivières asséchées.

La faune sauvage
BOTSWANA Widerness Safaris Kalahari springboks Mike Myers 800xLa faune étonne par sa diversité et son abondance (plus dispersée qu’à Chobe ou dans l’Okavango); parmi les grands herbivores : les springboks, Oryx, bubales, élans du Cap, damalisques, gnous, girafes, koudous…

Les prédateurs comptent les magnifiques lions du Kalahari à la crinière singulièrement fournie et sombre, les léopards et les guépards, qui trouvent ici les grands espaces ouverts dont ils ont besoin pour chasser. S’ajoutent à eux, les ratels, suricates et écureuils ainsi qu’une avifaune très riche adaptée aux conditions semi-désertiques.

Les herbivores parviennent à trouver l’eau nécessaire à leur survie en léchant, la nuit, la rosée déposée sur les plantes, en se nourrissant de végétaux « succulents » et en demeurant inactifs pendant la chaleur du jour. Les carnivores de leur côté peuvent, pour un temps, se contenter du sang de leurs victimes en guise de source d’eau.

BOTSWANA Makgadikgadi femmes San PASSION NOMADE (04mai14)Le peuple San
Le peuple san perpétue leur mode de vie en chassant et en cueillant et certaines concessions privées aux alentours de la réserve hébergent quelques campements bushmen et ces derniers favorisent la rencontre.

L’avis de PASSION NOMADE :
Pour ses paysages bien différents de l’Okavango, du Chobe ou de la région des Pans. On y trouve une faune relativement abondante adaptée aux conditions semi-désertiques. Et on y apprécie les grands espaces ouverts, le sentiment d’être en totale immersion dans la nature.

PANS SALÉS DU MAKGADIKGADI

BOTSWANA  WILDERNESS SAFARIS Kalahari Plains Camp Mike Myers dormir  à la belle étoileKalahari Plains camp pour l’unique expérience d’y dormir à la belle étoile, sur la terrasse de votre tente – une nuit magique!

La première moitié de l’été austral est favorable, car elle est caractérisée par une explosion de vie dans le Kalahari. Les fleurs sortent et le tapis végétal se développe attirant les plus grandes concentrations de springboks et d’oryx. Le début de la saison sèche offre un bon compromis entre facilité de déplacement et observation de la faune sauvage. Le cœur de l’hiver austral peut être très froid la nuit.

Section Nxai pan et Baines baobabs

Botswana Makgadikgadi UNCHARTED AFRICA SAFARI Kubu baobab Jack's CampCouvrant une surface approximative de 2 600 km2, la moitié nord du parc national des Nxai et Makgadikgadi Pans abrite de grandes étendues herbeuses avec de petits groupements d’arbustes, ainsi que quelques baobabs phénoménaux. Contrairement aux cuvettes de la section sud de la réserve, les dépressions sont ici généralement recouvertes d’herbe, ce qui attire un assez grand nombre d’animaux. Les pans les plus impressionnants sont ceux de Nxai et de Kgama Kgama.

Section Makgadikgadi

La moitié sud du parc national des Nxai et Makgadikgadi Pans s’étend sur 4900 km2 et se trouve, pour l’essentiel, composé d’une succession de dépressions mineures menant progressivement, à son sud-est, à l’immensité blanche de Ntwetwe Pan. En dehors des cuvettes argileuses, le parc se compose de vastes plaines de savane, couvertes, dès que l’on s’éloigne des pans, d’une végétation plus dense : palmiers dans le nord-est, épineux dans l’ouest, grandes forêts riveraines le long de la rivière Boteti qui constitue la frontière occidentale du parc.

BOTSWANA Uncharted Africa Safari co Jack's Camp Migration des Zèbres 800xUn phénomène naturel exceptionnel tient lieu dans ce parc national ; la migration des zèbres – la deuxième plus grande migration après celle ayant comme cadre le Masai Mara – Serengeti en Afrique de l’Est.

La migration des zèbres fut découverte accidentellement quand une équipe de chercheurs ont noté que certains zèbres munis d’un collier GPS parcourraient tout le chemin du delta de l’Okavango jusqu’aux prairies Makgadikgadi et revenaient à la case départ — un aller-retour de quelque 580 km !

L’avis de PASSION NOMADE :

  • La rencontre du peuple San, accompagné d’un guide pour traduire leur curieux langage à clic, se déroule dans le plus grand respect de leur culture. On y apprend leurs méthodes de chasse, comment ils identifient les plantes, baies sauvages et tubercules essentiels à leur survie, leurs activités sociales…
  • La meilleure saison est pendant l’hiver austral : les journées sont agréables, mais les nuits peuvent être fraîches, voire glaciales.

Nous vous invitons à consulter également nos suggestions d’itinéraire au « Botswana ».

Retour en haut