TANZANIE Oliver's Camp Fly camping

TANZANIE

KILIMANDJARO

Considéré par beaucoup comme étant le point culminant de l’Afrique, le Kilimandjaro, qui pointe à 5,892m au-dessus des plaines arides environnantes avec son sommet enneigé qui tend à disparaître, se classe au top des destinations pour ceux qui rêvent de l’Afrique.

TANZANIE Oliver's Camp Safari Il sert de marque de commerce à la Tanzanie, mais passe la plupart des journées caché par les nuages, d’où il ressort le plus souvent à l’aube et au crépuscule​​ ! Et quand ça arrive, le « toit du monde » est facilement visible de tous les lodges autour du parc national d’Arusha bien que les vues les plus rapprochées sont obtenues des villes de Moshi ou Marangu.

Pour les plus ambitieux, le sommet de l’Afrique peut être atteint en s’adonnant à un trekking pouvant varier de 5 à 9 jours (le plus long est l’ascension, le plus faible est le risque de souffrir du mal d’altitude) qui est souvent annexé à un safari dans le secteur nord-Tanzanie plus conventionnelle.

PARC NATIONAL LAC MANYARA

Spectaculairement situé à la base de l’escarpement du Rift ainsi que des nombreuses sources permanentes et des variations d’altitude considérables dans une très courte distance, le lac Manyara fluctue considérablement et offre une grande diversité écologique. Plus au nord, on retrouve une forêt tropicale dense tandis qu’au sud elle devient plus clairsemée et laisse place à des sources d’eau chaude, des prairies et des marécages. On y observe la présence d’éléphants en abondance, les singes bleus sont omniprésents ainsi que les babouins. Il est également reconnu pour ses lions grimpeurs d’arbres, difficilement visibles.

Lac Manyara | Cigognes

Lac Manyara | Cigognes

Plus de 400 espèces d’oiseaux (un amateur ornithologue peut facilement y observer 100 espèces en une journée), dont les colonies de flamants roses et cigognes. Mais depuis 2004, le nombre de flamants a considérablement diminué suite à la prolifération des algues bleues.

PARC NATIONAL TARANGIRE

Le grand parc national Tarangire (2850 km²) se trouve au cœur d’un vaste écosystème de 8,000 km² qui comprend également de larges pans officieusement protégés par des steppes maasai semi-aride.

Le Tarangire offre des paysages d’une rare beauté : des baobabs se retrouvent en grand dans la partie nord, savane arborée et marais. L’activité animalière est à son pic en saison sèche (entre août et octobre). C’est à ce moment que la rivière éponyme du parc devient la seule source fiable d’eau potable pour des kilomètres à la ronde, et attire ainsi de prodigieux troupeaux d’éléphants, zèbres et autres herbivores jusqu’à ce que la courte saison des pluies leur permette de migrer vers de nouveaux herbages. Il peut aussi être très bon pour l’observation de lions et léopards, ainsi que les petits prédateurs tels que les mangoustes et genettes. Le parc est également propice à l’observation des oiseaux, notamment d’octobre à mai, avec plus de 300 espèces recensées.

TANZANIE Asilia Oliver's Camp Tarangire

Termitière | Tarangire

Dans les secteurs plus ouverts, de spectaculaires termitières rouges ocres sont souvent fréquentées par des colonies d’amusantes mangoustes naines, et utilisées comme perchoirs par des pairs de barbican à tête rouge et jaune qui attirent l’attention avec leur concert strident exécuté en duo.

Les voyageurs tendent à le délaisser en raison de la présence abondante des mouches tsé-tsé. En contrepartie, c’est l’un des rares endroits en Tanzanie où l’on peut s’adonner à des safaris à pied et nocturnes et faire l’expérience d’un « fly camp ». Il faut à tout le moins y consacrer 2 nuits et même 3 pour vraiment l’apprécier.

AIRE DE CONSERVATION DU NGORONGORO

Serena Hotels Cratère du Ngorongoro, TanzanieCette vaste caldeira de plus de 20 km de diamètre se situe au cœur du massif du Ngorongoro. Les abords de la caldeira (2300 m. d’alt.) offre des vues à couper le souffle sur la cuvette 600 mètres plus bas, qui est en fait le cœur de l’aire de conservation du Ngorongoro — un prolongement du parc national Serengeti, où les pasteurs Maasai laissent paître paisiblement leur bétail parmi les touristes qui déambulent en safari.

Le cratère Ngorongoro constitue également un sanctuaire naturel pour la vie sauvage et qui offre un refuge de choix à la plus forte densité au monde de populations de lions et d’hyènes. Il est également reconnu comme le meilleur endroit de Tanzanie pour y observer le rhinocéros noir.

Le lac Magadi (salé alcalin) est surtout connu pour ses milliers de flamants qui bordent ses rives et qui sont chassés avec une régularité surprenante par l’unique population fort dense de hyènes tachetées. D’autres attractions incluent la forêt humide d’altitude qui recouvre le bord du cratère, plusieurs autres petits cratères et le site paléontologique de la gorge d’Olduvai.

PARC NATIONAL SERENGETI

Le Serengeti, avec ses 14,763 km², est l’un des plus grands et plus célèbres parcs nationaux de Tanzanie, en plus d’être l’une des premières destinations du continent pour l’observation de la vie sauvage.

Safari et la grande migration

Il est très reconnu pour la grande migration annuelle des ongulés, qui fait défiler jusqu’à 2 millions de gnous et un plus petit nombre de zèbres et diverses antilopes, se déplaçant dans le sens horaire autour d’un vaste écosystème qui s’étend de la zone de conservation du Ngorongoro et du Kenya.

TANZANIE_Lamai Serengeti Lodge_Léopards

Et même si la migration est quelque part ailleurs, il n’y a pas meilleur endroit pour observer une grande population de lions — impérieusement pendant que les mâles à crinière scrutent le territoire, les femelles furtives se préparent pour la chasse —, pendant que le tiers du territoire sud du parc est également bon pour les léopards et les guépards.

Mais le Serengeti est si vaste que malgré sa popularité, il offre encore des possibilités abondantes pour s’éloigner de la foule, en particulier dans l’ouest et le nord du parc.

Retour en haut