Voyage en INDE SACRÉE

Voyage au coeur de l’Inde sacrée – Où vivre une expérience spirituelle?

L’Inde spirituelle — riche en lieux saints, rituels et traditions — a beaucoup à offrir aux voyageurs qui cherchent à comprendre et à se sensibiliser sur cet angle qui rythme au quotidien la vie des Indiens. Intégrer une ou quelques villes sacrées de différentes confessions à son itinéraire est une excellente façon de maximiser votre expérience spirituelle en Inde.

Voyage de luxe Inde Varanasi Ghats Sadhu 718x c

VARANASI fait partie des sept villes sacrées de l’hindouisme et elle recèle d’une histoire très ancienne. Dédiés à Shiva, le dieu de la création et de la destruction, les hindous croient que toute personne qui meurt ici sera libérée du cycle des réincarnations. Ce qui est fascinant à propos de cette ville mystique, ce sont ses rituels qui y sont pratiqués ouvertement (ablutions et pujas) le long des ghats (canaux) par de nombreux dévots hindous. On y pratique les crémations pour ensuite disperser les cendres dans les eaux sacrées du Gange. C’est une ville que je qualifie « d’intense émotion », qui attire pèlerins hindous et de nombreux étrangers.

Le ghat le plus marquant est le Manikarnika. C’est l’endroit où la majorité des cadavres sont brûlés. Par ce rituel, les hindous croient qu’ils seront libérés du cycle de la mort et de la renaissance, même si aussi paradoxal que cela puisse paraître, vous vous retrouvez face à face avec la mort en ce lieu !

Des piles de bois sont alignées sur les rives du fleuve et des feux brûlent en permanence avec l’afflux des cadavres, chacun enveloppé dans un linge et porté à travers les ruelles sur des brancards de fortune par des hommes de la caste des Doms (c’est la caste la plus basse, car elle touche les cadavres, mais c’est aussi l’une des plus riches à Varanasi, à cause de son monopole et aussi de l’or récupéré parfois sur les cadavres – payant les crémations !). Ils sont aussi gardiens du feu perpétuel qui brûle dans leur temple.

Si vous êtes curieux et plutôt audacieux, il est possible de prendre place à l’observation des crémations en déboursant un frais somme toute négligeable. Demandez à votre guide de vous conduire à l’un des étages supérieurs d’un immeuble voisin. Assurez-vous que vous négociez avant et ne cédez pas à des demandes pour des sommes d’argent outrageusement élevées.

Voyage en Inde bain gange Kumbh Mela Haridwar 718x b

HARIDWAR, la « cité de l’Illusion » est l’une des sept villes saintes de l’hindouisme et l’une des quatre où se déroule, tous les douze ans, un gigantesque pèlerinage qui rassemble des milliers de fidèles pour participer à un bain rituel – la Maha Kumbh Mela.

Située dans les contreforts de l’Himalaya, elle est particulièrement populaire auprès des hindous qui viennent par milliers pour une visite qui combine pèlerinage et villégiature. Ici, l’ambiance est plutôt bon enfant, à voir les familles papotant gaiement aux bords des ghats, venant ainsi se laver de leurs péchés dans le fleuve. Sommes toutes, nous sommes bien loin de l’atmosphère mystique qui règne à Varanasi. Contrairement à Varanasi, l’eau est propre et fraîche ici.

Il faut surtout venir ici pour assister, dès le soleil couchant, à la cérémonie du Ganga Aarti (la cérémonie des Lumières) sur le bord du ghat Har-ki-Pairi, qui marque l’endroit où Vishnou aurait laissé l’empreinte de son pied. L’atmosphère gagne en joie de vivre au fur et à mesure que la soirée avance : les cloches se mettent à sonner en rythme, les torches s’illuminent, des corbeilles en feuilles garnies de pétales de fleurs et d’une bougie prennent le large…

À Haridwar, les activités se limitent à ceci : visiter ses temples, prendre un bain dans le Gange et expérimenter la cérémonie de l’Aarti.

Voyage-de-luxe-Inde-Rishikesh-yoga

RISHIKESH, considéré comme étant le berceau du yoga, est un lieu populaire pour venir méditer, faire du yoga et en apprendre davantage sur d’autres aspects de l’hindouisme. Situé sur les rives du Gange, entouré de collines sur trois côtés, à quelque 25 km d’Haridwar, Rishikesh attire ceux qui cherchent connaissance et paix, avec ses nombreux ashrams et ses instituts de yoga. Il est particulièrement populaire auprès des étrangers qui recherchent une expérience spirituelle, tandis qu’Haridwar détient plus d’importance envers les pèlerins hindous.

Une cérémonie Ganga Aarti y est également organisée chaque soir dès le coucher du soleil, à l’ashram Parmarth Nitekan (le plus célèbre et le plus grand de Rishikesh). L’événement attire des centaines si ce n’est des milliers de visiteurs de toutes les cultures, langues et de toutes croyances confondues. Indépendamment de sa religion ou de la capacité à comprendre l’hindi ou le sanskrit, la puissance de l’Aarti est universelle. Elle transcende les barrières et les limites de la langue et de la culture pour plonger directement le spectateur au cœur de l’émotion.

L’Occidental en quête d’une expérience spirituelle devrait plutôt opter pour Rishikesh. Beaucoup d’étrangers s’y rendent pour étudier le yoga et l’ambiance est beaucoup plus internationale qu’à Haridwar; des cafés servant de la nourriture occidentale, des maisons d’hôtes bon marché, des librairies, magasins de vêtements, des centres de guérison (comme le reiki et l’ayurveda), et des cours de yoga et de méditation.

Gardez à l’esprit que vous ne trouverez pas d’alcool ni de viande (y compris les œufs) à Rishikesh et Haridwar, en raison de la nature sacrée des lieux.

Retour en haut